Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Ces 2 notions sont des incontournables du métier d'ingénieur. Parfois, mal compris ou interprétés, il est indispensable de bien en saisir les différences.

Afin de simplifier la compréhension, objectifs et indicateurs peuvent être regroupés dans une simple équation : Yi = f(Xi)

Le Y représente un objectif et le X représente un indicateur. L’indice i souligne le fait que vous pouvez avoir plusieurs objectifs et indicateurs.

Pour illustrer cette équation prenons un exemple simple : On vous demande de rejoindre Lyon en voiture en consommant le moins d'essence possible, dans ce cas quels seront vos objectifs et indicateurs ?

De l'importance de la bonne définition de votre (vos) objectif(s) !

« Laissons une marque dans l’univers. » Steve Jobs, président d’Apple.


Définition d'Objectif :


Source wikipédia : Un objectif, c'est un but (ou une finalité) que l'on s'est fixé(e) et qui se doit d'être réalisé(e) au travers d'un projet.
Source Larousse : But, résultat vers lequel tend l'action de quelqu'un, d'un groupe.

 

Il est indispensable de commencer tout projet par une étape de définition des objectifs, en effet il est très rare qu'un projet ne comporte qu'un seul objectif. Il existe des objectifs prioritaires et secondaires (voir Les différentes étapes d'un projet).
Dans l’exemple du trajet en voiture, il est important de questionner la personne qui vous a demandé de vous rendre à Lyon en consommant le moins d’essence possible. Cette personne, le client, a certainement une idée claire et précise de ce qu’il attend de vous et l’erreur courante est de ne pas le spécifier tellement cela semble logique.

En effet, peut-être a-t-il oublié de vous préciser qu’il vous fallait utilisier la voiture de société, qui consomme d’avantage que votre véhicule personnel et qu’il fallait que vous soyez à 19h le lendemain à Lyon.

Ce questionnement, indispensable à la réussite de n’importe quel projet, s’appel : prendre la voix du client (VDC). Durant cette entrevue, il faut relever toutes les exigences de votre client afin de pouvoir les quantifier de manière factuelle (quelle consommation maximum accepte t’il ?)

 

Objectif Prioritaire :

 

X1 = être à Lyon à 19h le 1er Juillet en partant après la réunion de 11h

 

Objectif Secondaire :

 

X2 = consommer moins de 9 litres au 100km

 

Dès lors le projet devient clair et factuel, c'est-à-dire qu’il n’y aura pas de discutions possible sur l’atteinte ou non des objectifs.

 

Cette étape permet de levé des points inatteignables avec le client, en lui faisant remarqué par exemple que l’autoroute est en travaux et qu’à moins de modifier l’horaire de départ ou de prendre l’avion vous ne pourriez atteindre l’objectif.

 

N’oubliez pas non plus de prendre en compte les contraintes liées à votre environnement, dans l’exemple étudié il faut prendre en compte les vitesses maximales autorisées par le code de la route Français. Le client ne pensera certainement pas à vous préciser de respecter le code de la route, cela va de soi mais c’est à vous de le noter comme étant une contrainte.

 

Pour ne pas se tromper, suivez les indications !

« La science progresse en indiquant l’immensité de l’ignoré » Louis Pauwels, Ecrivain.

 

Vous êtes maintenant sereins et libre de foncer tête baissée jusqu’à Lyon… et libre de vous planter !

 

Bien que les objectifs soient désormais clairs, il faut être en mesure de les contrôler afin de prévenir toute dérive en cours de route.

 

Aussi, avant de commencer votre projet, définissez vos indicateurs.

 

Définition d’un Indicateur :

 

Source Wikipédia : D'une manière générale, un indicateur est un outil d'évaluation et d'aide à la décision (pilotage, ajustements et rétro-correction) grâce auquel on va pouvoir mesurer une situation ou une tendance, de façon relativement objective, à un instant donné, ou dans le temps et/ou l'espace.

Un indicateur se veut être une sorte de résumé d'informations complexes offrant la possibilité à des acteurs différents (scientifiques, gestionnaires, politiques et citoyens) de dialoguer entre eux.

L'indicateur (qualitatif ou quantitatif) décrit généralement un état, une pression et/ou une réponse ne pouvant être appréhendés directement.

Un indicateur peut en agréger d'autres. Pour un indicateur agrégé, on parle plus souvent d'indice.
Il doit exister une relation causale entre le fait mesuré (indiqué) et l’indicateur.
L’utilité d’un indicateur dépend d'abord de sa capacité à refléter la réalité, mais aussi de sa simplicité d'acquisition et de compréhension. 

Dans la démarche d’amélioration continue, et dans les démarches qualité, les indicateurs permettent de mesurer ce qui est fait et le chemin restant à parcourir. 

 

Un peu de pragmatisme après cette indigeste tartine de définition.

 

L’équation de base commence à s’étoffer, d’ailleurs il y en a deux désormais :

 

Objectif 1 : Arriver à Lyon à 19h le 1er Juillet = f(Xi)

Objectif 2 : Consommer moins de 9 litres au 100km = f(Xi)

 

Il ne reste plus qu’à définir quels seront nos leviers pour mener à bien cette mission.

 

Pour le premier objectif, il s’agit de connaitre la distance qui nous sépare de la ville de Lyon, la durée moyenne que cela prend pour s’y rendre, le trafic à l’heure prévisionnel… Et surtout découper ce projet en étapes.

 

Ainsi les indicateurs de l’objectif 1 peuvent être :

 

X1 : Vitesse moyenne

X2 : Nombre de Péages

X3 : Nombre d’agglomérations à traverser

X4 : Heure de départ

X5 : Nombre d’arrêts pour faire le plain d’essence

X6 : …

 

Et les indicateurs de l’objectif 2 peuvent être :

 

X10 : Vitesse moyenne

X20 : Cylindrée de la voiture

X30 : Consommation des options (clim, phares…)

X40 : Type de carburant (Gasoil simple ou gasoil « amélioré »)

X50 : …

 

Dés lors l’étape suivante de votre projet consistera à pondérer ces indicateurs par ordre de priorité ou d’incidence sur le résultat finale.

 

Donnez-moi les moyens !

« Finalement je crois que j’ai vécu très au-dessus des moyens de mon époque » Jean Cocteau, poète.

 

La phase de définition des attentes de votre client comporte également une étape importante, la définissions des moyens disponibles pour mener à bien votre mission. Sans moyen pas de succès mais attention cette loi n’est pas inversement proportionnelle et aurait plutôt tendance à suivre une loi normale.

 

Ayant défini les objectifs et les indicateurs, vous êtes maintenant capable de définir les moyens dont vous aurez besoin.

 

Nous voyons clairement qu’il n’est en aucun cas utile d’avoir une Ferrari qui va consommer 30 litres au 100 km capable de rouler à 300 km/h alors que la vitesse maximale est de 130 km/h sur autoroute.

 

Par contre un GPS se révélera très utile en vous permettant de suivre une grande partie des  indicateurs de l’objectif 1.

 

Rester humble tout en étant ambitieux

« Dans sa volonté de supprimer les intermédiaires, il cherchait le moyen de passer directement du foin au lait sans passer par la vache. » Alphonse Allais, journaliste, écrivain, humoriste.

 

Ce n’est pas parce qu’un projet semble difficile qu’il est impossible, attention à ne pas vous focaliser sur un point qui peut vous sembler particulièrement complexe.

L’exercice d’interview de votre « client » est justement là pour échanger avec lui et transformer une volonté subjective en un objectif factuel.

 

Il y a peu de cas où votre client, mis devant les contraintes inatteignables qu’il vous impose, ne sera pas prêt à discuter afin que le besoin fondamentale puisse être atteint. Souvent il s’agit des « petits plus » qui posent les plus gros casse tête, assurez vous avec lui de réel besoin. Si le besoin est réel et transformé en objectif factuel alors retroussez-vous les manches et soyez une force de proposition !

 

 

En résumé :

 

Dans un projet, les objectifs et leurs indicateurs sont fondamentaux et leur bonne définition un facteur clé de réussite. Il ne faut pas hésiter à passer beaucoup de temps sur cette partie de l’étape de définition du besoin avec votre client, il en va de la réussite de votre projet.

 


Partager cette page

Repost 0