Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

I Introduction

 

Commençons par définir ce qu'est le Lean 6 Sigma.

 

Le lean 6 Sigma est l’application de 2 concepts : le lean et le 6 sigma.

Le lean : Générer la valeur ajoutée maximale au moindre coût et au plus vite, Faire bien du premier coût ! Simplifier les processus, traquer le moindre gaspillage (voir les 9 mudas)

Le Six Sigma : Etude statistique des procédés permettant de définir la variabilité d’un processus et s’assurer de la reproductibilité parfaite afin de tendre vers le 0 défaut.

Le lean six sigma : c’est la fusion des 2 concepts alliant à la fois les outils d’amélioration de la productivité et de la qualité !

Pourquoi le lean 6 sigma a autant de succès aujourd’hui ? Tout simplement par ce qu’il tend à améliorer les processus et qu’il correspond donc parfaitement aux préconisation des normes ISO 9001 et des certifications grâce à des outils tels que le PDCA, le 8D, MRP…

Grâce à cette philosophie vous pourrez répondre du mieux possible à cette affirmation : « Fais le mieux, rends le meilleur, améliore le même s’il n’est pas cassé, parce que si nous ne le faisons pas, nous ne pouvons pas concurrencer ceux qui le font. »

II Les différentes étapes

 

DMAACVM
 

1.       Phase Définir 

 

a.       Déterminer la voix du client et la voix du business

b.       Développer le mandat de projet (définition du problème, Objectifs, Bénéfices, Champ d’application, Equipe)

c.        Réaliser la réunion de lancement d’équipe

d.       Cartographie à haut niveau du processus

 

2.       Phase Mesurer

 

a.       Développer la cartographie détaillée

b.       Identifier les variables clés sortantes du processus : les Y vos objectifs

c.        Réaliser l’analyse du système de mesure

d.       Définir le plan de collecte de données

e.       Développer les cartes de contrôle

f.        Déterminer la capabilité du processus

g.       Identifier les opportunités d’améliorations rapides

 

3.       Phase Analyser

 

a.       Identifier les variables clé entrantes du processus : les X

b.       Identifier les causes fondamentales et identifier les X critiques (matrice des causes et de leurs effet, 5 pourquoi, AMDEC, ANOVA, Analyse de régression…)

c.        Cibler, Cibler, Cibler les x !!!

 

4.       Phase Améliorer

 

a.       Confirmer les X critiques

b.       Développer les solutions potentielles

c.        Retenir une solution en groupe projet

d.       Optimiser la solution retenue

e.       Réaliser une solution pilote

f.        Accroître la capabilité du processus

 

5.       Phase Contrôler

 

a.       Eliminer les défauts

b.       Rédiger le plan de contrôle

c.        Vérifier les gains

d.       Documenter le projet

e.       Assurer la transition aux propriétaires du processus

 

6.       Phase Valider

 

a.       Vérifier les gains financiers

b.       Vérifier la capabilité du processus

 

7.       Phase Maintenir

 

a.       Vérifier la capabilité du processus

 

III Les erreurs à ne pas commettre

 

De mon point de vue, afin de réussir un projet Lean 6 Sigma il faut respecter 4 fondamentaux :

 

1.       Y croire !

 

Plus qu’une énième méthodologie, le lean 6 sigma est un mode de pensée auquel il faut croire sans cela, l’application des principes ne vous permettra pas d’atteindre vos objectifs, vous serez vite lassé par les nombreux documents à rédiger, les suivis rigoureux et les nombreuses réunions.

 

2.       Avoir une vraie douleur !

 

Toujours commencer par ce demander si le projet s’attaque à une vrai douleur ? Est-ce que le projet est focalisé sur la voix du client ? Est-ce que l’on répond à la voix du business (actionnaires) ? Le sponsor du projet est-il celui qui a la douleur où lui a t’on imposé de suivre ce projet en plus d’un emploi du temps déjà très chargé ?

 

3.       être un leader du changement !

 

Un projet lean 6 sigma va s’attaquer à des causes fondamentale et non pas simplement au symptôme du mal. Vous allez donc devoir modifier certaines habitudes, pratiques individuelles ou collectives de travail. Attention à ce que votre plan de communication soit carré et que l’ensemble des acteurs ait été impliqué au plus tôt dans le projet, sans quoi…

 

4.       Avoir une approche gestion de projet !

 

Un projet lean 6 sigma est un gage de rigueur, il doit être défini dans le temps et le fait de respecter les dates de jalon et d’achèvement du projet sont des signaux forts de rigueur à votre environnement.

 

Partager cette page

Repost 0