Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

 

gaspillage--2-.jpg

Les 9 sources de gaspillage (mudas en japonais) sont :

 

 

1.       la surproduction

2.       les stocks

3.       les produits défectueux

4.       les déplacements inutiles

5.       les procédés inefficaces

6.       les temps d’attente

7.       les transports

8.       les produits sans clients

9.       les pertes d’opportunités commerciales

 

Les 2 dernières sources de gaspillage ne sont pas souvent évoquées mais représentent un potentiel de gachis énorme !

 

Imaginez pour le 8ème muda que vous décidiez de développer un produit par rapport à ce que votre entreprise est capable de réaliser sans prendre en compte la voix du client.

Vous produirez alors sans avoir de demande votre capacité de production sera alors très largement supérieur à la capacité d’absorption du marché, un indicateur infaillible que vous allez dans le mur !!

Le coût de revient de vos produits (Coûts de l’entreprise revenu des ventes) va alors exploser.

 

Afin d’éviter ces sources de gaspillage la connaissance des sources et des symptômes est la première étape à réaliser. Malheureusement la nature étant feignante et par conséquent l’homme, nous commencons toujours par réfléchir en terme de solutions et non en terme de causes fondamentales.

 

Prenez toujours soin de respecter l’ordre des étapes du DMAAC :

 

1.       Définir le problème

a.       Identifier les symptômes tels que les taux de rebuts en hausse, les délais de livraison non respectés, les stocks…

 

2.       Mesurer / Analyser

a.       Identifier les sources qui résultent souvent d’un processus non en contrôle (ne répond pas à la loi normale, non centré sur la moyenne, non capable)

b.       Identifier les causes potentielles qui peuvent être simplement liées à un mode opératoire pas à jour ou à un mauvais aménagement des postes de travail.

 

3.       Améliorer

a.       Réviser vos modes opératoires, revoir les spécifications, modifier l’emplacement du contrôle qualité dans le processus…

 

4.       Contrôler

a.       S’assurer que les modifications sont pérennes et que d’autres problèmes n’ont pas fait surface.

 

Darwin disait que dans la nature ce n’était pas les espèces les plus fortes ou les plus rapides qui avaient survécu au fil des siècles, mais celles qui avaient su s’adapter de manière continue à leur environnement… Les entreprises qui souhaitent survivre ont aujourd’hui besoin d’un système d’amélioration continue performant leur permettant de se remettre constamment en cause afin de continuer de s’améliorer.

gaspillage 

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :